21/10/2020

MERCI !

Encore merci…

Au lendemain de cette édition spéciale de Scènes de rue, nous prenons la mesure de ce qui a été réalisé, un vrai festival Scènes de rue, en octobre, en 2020, adapté aux circonstances.

Un festival de cette ampleur est avant tout une histoire commune. Elle résulte d’une fine alchimie et d’une réelle cohésion d’un nombre important d’individus.

Tous les services de la ville, sans exception, se sont mobilisés pour que cette manifestation puisse avoir lieu trois mois après sa date prévue. Cette conscience de l’importance de la Culture dans la vie de la cité ajoutée à un engagement sans faille pour un service public humain et sensible nous a permis de surmonter les obstacles et de nous adapter en permanence.

Nos autres partenaires publics, en particulier les services de la Préfecture, de la Police Nationale, du SDIS, ont été à nos côté pour que les ajustements, même de dernière minute, contribuent à la tenue des spectacles.

De nombreux partenaires, publics, culturels, associatifs, commerciaux et individuels nous ont ouvert leurs portes, ont contribué à accueillir les artistes, à tout mettre en œuvre. Nos prestataires, grands complices ou nouveaux, ont été de vrais alliés en ces mois troublés.

Grâce à cette énergie collective, nous avons senti un vent porteur qui nous a permis de garder le cap, de trouver des solutions, de chasser les gros nuages et de réaliser notre mission.

Toute l’équipe technique du festival, les équipes d’accueil, sur le terrain, tous ces travailleurs de l’ombre, reconnaissables par leurs bonnets colorés, ont pris les choses en main, avec attention et discernement pour que tout le monde se sente en confiance sur le festival.

Nous pouvons une nouvelle fois adresser un grand bravo à tous les artistes invités, qui se sont complètement investis pour faire de cette édition spéciale une édition généreuse, fraternelle, résistante et émouvante.

Nous sommes bien évidemment solidaires des équipes qui n’ont pu exercer leur métier au dernier moment car leur spectacle ne pouvait plus se dérouler dans l’espace public. Il s’agit de Générik Vapeur, des Arts Oseurs mais aussi du collectif OOFF. Ils rejoignent le nombre impressionnant de spectacles annulés cette année, des artistes empêchés de s’exprimer. Nous pensons enfin à la cie Equinote et aux équipes invitées cet été qui n’ont pu nous rejoindre ce mois-ci.

Pour conclure, nous voulons remercier chaleureusement le public de Scènes de rue qui, lui aussi, s’est adapté aux circonstances, a su rester patient, à l’écoute, compréhensif et bienveillant. Présents sur les sites parfois plus d’une heure avant les représentations, les spectateurs ont montré leur attachement aux arts de la rue. Leurs encouragements et remerciements nous ont profondément ému.

Nous avons dû réduire les jauges publiques, fermer des espaces ouverts, déplacer des représentations, compter, limiter… Les messages ont pu être hâtifs ou contradictoires, les refus ont pu paraître injustes. Nous nous en excusons sincèrement et nous espérons retrouver un festival libre, ouvert et festif très vite.

L’actualité nous montre encore une fois avec effroi que nous devons continuer à défendre inlassablement la liberté d’expression et la liberté d’expression artistique dans l’espace public.

L’éducation et le partage de ces principes sont fondamentaux. Sans cela, un festival comme Scènes de rue n’existerait pas.

A l’année prochaine !

Quelques chiffres de l’édition spéciale 2020 de Scènes de rue : près de 20 000 spectateurs / 24 compagnies accueillies / 9 créations 2020 / 5 compagnies accompagnées ou en résidence / 20 lieux investis / 59 représentations

Téléchargements

Programme 2020