J’ai peur quand la nuit sombre…

J’ai peur quand la nuit sombre…

ERD'O

Dans le carcan de l'éternel recommencement de la chaine des contes, les figures emblématiques du chaperon rouge sont enfermées dans leur fiction. Loin des versions édulcorées de Perrault et des rères Grimm, cantonnant les petites filles dans leur rôle de proie avec le sacro-saint avertissement : "Ne t'écarte pas du droit chemin, sinon tu rencontreras le loup et il te dévorera !", la tradition orale, à défaut de morale, confie un sésame : "Ne te soumets pas à la loi indiscutable, universelle, de la sauvagerie masculine !". En libre circulation autour de l’installation théâtrale, et immergé dans un jeu de pistes de la maison de la mère à la maison de la grand-mère, le public choisira d'assister à une, deux ou trois séances pour suivre le fil rouge d'un chaperon victorieux. J’ai peur quand la nuit sombre… est une invitation à se perdre dans les méandres symboliques de quelques versions originelles du conte, celles qui enseignent aux jeunes filles l’audace et la liberté.

Présentation de la compagnie

En Rang d’Oignons cie – ERD’O - est de ces compagnies complices du festival, de celles que l’on accompagne et que l’on suit avec intérêt. Ainsi, après l’avoir accueilli en résidence en 2012 pour Les Liaisons dangereuses sur terrain multisport qui tourne encore largement aujourd’hui. Puis, en 2016, c’est Yvonne, princesse de Bourgogne sur château-toboggan qui a investi le jardin d’enfant Salvator. S’affranchissant ici du rapport frontal, Edith Amsellem continue d’explorer avec cette installation théâtrale de nouveaux espaces de représentation et une nouvelle forme de narration déclinée en séance de quatre boucles aux noms évocateurs : « Les Figures », « Les Âges d’or », « Le Prince charmant » et « L’Arbre généalogique ».

Mentions légales

D’après des versions du Chaperon rouge issues de la tradition orale. Adaptation et mise en scène : Edith Amsellem. Avec : Yoann Boyer, Laurène Fardeau, Laurence Janner, Lou Montézin est remplacée par Sophia Chebchoub, Anne Naudon. Création sonore et musique : Francis Ruggirello. Scénographie : Edith Amsellem, Laurent Marro, Charlotte Mercier, Francis Ruggirello. Chorégraphie : Yoann Boyer. Création costumes : Aude Amédéo. Travail autour du tricot : Charlotte Mercier. Coiffures et maquillages : Geoffrey Coppini. Régie générale : Laurent Marro. Régie son : William Burdet. Production : ERD’O. Coproduction : Le Merlan, Scène nationale de Marseille, La Criée, Théâtre national de Marseille, Le Pôle Arts de la Scène – Friche la Belle de Mai (Marseille), Le Théâtre de Châtillon, La Passerelle scène nationale de Gap, Le Citron Jaune - Centre National des Arts de la Rue, Lieux Publics Centre National de Création en espace public. Avec le soutien de la DGCA - Ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Marseille, la DRAC PACA, la Région PACA, le Département des Bouches-du-Rhône, l’ADAMI. Accueil en résidence : La Gare Franche, Begat Theater. Pour les saisons 15/16, 16/17 et 17/18, ERD’O bénéficie du soutien du Merlan-Scène nationale de Marseille dans le cadre de son dispositif La Ruche, cellule d’accompagnement de compagnies émergentes de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Représentations accueillies avec le soutien de l’ONDA.

JUILLET
Samedi 14 | 20h40, 21h50 & 23h

Parc Jaquet

Durée : min. 1h

Théâtre de rue

Attention ! Jauge limitée à 140 spectateurs
(retrait des billets sur place 30 min. avant le début du spectacle)

  • Pour adultes et adolescents !
  • Accessible aux personnes à mobilité réduite
  • Billetterie

Téléchargements

Pré-programme 2018